06 janvier 2018 ~ 0 Commentaire

Craquage

C’était une soirée de printemps, les fleurs s’éveillaient, mais quelque chose en moi était brisé, quelque chose qui a pondu ce texte :

Ce soir, je craque, et plutôt que de m’auto flageller d’être un connard, je vais vous faire part de mon angoisse irrationnelle…

Mode craquage : on.

WORLD’S HATER
Craquage dans Craquage

Je commence à voir monter en moi une défiance envers les gens… Un peu comme l’égo trip d’un rappeur.

Un espèce de : Mais vous êtes une bande de taré sous-dvp ? Ce n’est pas la médiocratie qui nous tiens… c’est l’idiocratie à tous les niveaux !

 

La personne l’a plus intelligente que j’ai croisé gagne à peine plus de 2k en fin de carrière… Einstein lui-même a été mis dans une sorte d’échec… C’est ça la méritocratie ?

Les médecins que j’ai croisé n’ont pas montré plus d’intelligence que des ouvriers en BTP dont plusieurs m’ont montrés des capacités bien plus intéressantes… Une bande de débile prêt à manger la soupe qu’on leur donne. Il y a des exceptions mais pas plus qu’ailleurs…

Une mémoire, un arbre décisionnel ? C’est des PC quoi… Encore quelques années et on ira voir un mécamédecin, qui se trompera pas de Dg pendant 5ans…
Les politiques sont justes des monstres d’égo sans le moindre signe de réflexion et d’empathie…

Cultivé ensemble dans le même champ… Et on se demande pourquoi ils finissent par s’entendre… L’ENA, c’est le début de la fin de la politique !

 

Les vrais travailleurs, tellement sure de tout savoir sur la dureté de la vie… Ils en chient tellement, qu’on ne peut pas rivaliser. On est de la merde et on ne peut pas savoir la dureté de leur vie… Changez en ou levez les bras en l’air (spoil de la fin)
Mais quand je vois des gens souffrir, dans la misère, on se demande si dans vos principes de : seul celui qui souffre le plus peut l’ouvrir… Ou est votre légitimité à vous ? Vous ne montrez que votre étroitesse d’esprit, votre nombrilisme incroyable… Tel le PDG à qui ont dit que son parachute dorée est lamentable, vous n’entendez rien quand ça ne vous arrange pas ! Etre aussi pourris que ceux que l’on insulte ? C’est la dure réalité de la misère de ce monde. Ça me fait pitié au fond…

 

Les « philosophes » connus … Onfray en tête, Chantal Mouffe, me donne envie de gerber quant à leur façon bien tranché de décrire leur vision tronquée des choses dans de belle rhétorique… Tellement sur d’eux, comme tous, que l’on se demande s’ils se rappellent qu’ils ne savent rien !

Et cette magnifique dialectique à une voix qui me fait me demander s’ils sont philosophe parce qu’ils pensent ou parce qu’ils savent écrire… Vue les idées, on va dire surtout la 2ème.

ignorant-you-are dans Perso

Heureusement, il reste les scientifiques qui ont un raisonnement tellement carré que les meilleurs montrent des signes autistiques… J’ai commencé avec Einstein, je me devais de finir avec…
Et le commun des mortels qui considèrent cette science comme un autre bâton magique à la gloire des rites vaudous et de l’imposition des mains, qui n’aurait de valeur que pour ceux qui y croirait ! J’ai honte de nous ! Le pire c’est que certains d’entre eux ce prenne pour des scientifiques, SHAME…

 

Enfin, il y a ceux qui veulent être heureux, comme moi, qui finissent par ne plus comprendre le monde et ont envie de détruire l’univers pour lui donner un sens :
Genkidama, donnez-moi votre énergie, ensemble nous pouvons le faire ! Ensemble détruisons ce monde !

 

Mode craquage : off

keep-calm-it-s-almost-finished-2

Maintenant que je suis à froid, je me rends compte que cette violence envers les autres que j’ai eus ce soir-là… Enfaite, ce n’est que le reflet de l’angoisse de mes propres limites, de ma propre ignorance, etc. La volonté impossible de dépasser mes limites à l’infini…
Mais dans ce cercle de frustration… Il faut surement savoir lâcher prise…
Accepter tel un divorce avec soi-même, mais ce n’est pas si simple. J’ai été formaté comme ça… On n’abandonne pas une part de soi par pure volonté.

Et puis cette question, finalement qui suis-je ? Cette vielle question qui se glisse dans ce texte
Et qui serais-je sans cette part de moi ?
J’ai encore du boulot… Mes vieux démons sont toujours là, je le sais…

6ba023607306c754a19072c064fee92c

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Estrelladelaesperanza |
ATE CLPS |
Nosavisentantquetesteusesde... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Crmtap
| Infodentger
| pubtapmap